Présentation du club

L’aïkido club de Parthenay est sans aucun doute le plus ancien club à avoir diffusé cette discipline dans la région ouest de la France.


C’est en 1959 que l’aïkido a rencontré pour la première fois notre ville de Parthenay. Maître       Nakazono – élève direct du fondateur de cette discipline japonaise, Morihei UESHIBA – enseigna au départ à des pratiquants de judo et de jujitsu.


Plus tard, l’aïkido a commencé à s’enseigner dans un club autonome sous la direction de Jean-Pierre TRAINAUD (aujourd’hui décédé). L’Aïkido club parthenaisien a continué avec comme enseignant Dominique LAGARDE. Puis, en 2012, Didier PENISSARD en assure l’enseignement pour la partie adultes et Elisabeth PENISSARD pour les jeunes et enfants.

 
 

Questions à Didier Pénissard Professeur de l’Aîkido club de Parthenay 5 ème DAN.

L’Aïkido possède des particularités bien spécifiques par rapport aux autres arts martiaux. En voici les principaux :

1. Peut-on peut pratiquer l’aïkido à tout âge ?: Oui ! Nous avons pour exemple à l’aïkido club de Parthenay un pratiquant âgé de 76 ans. Bien entendu, votre médecin doit vous certifier que vous êtes apte à la pratique. Le club ouvre sa section aïkido enfant à partir de l’âge de 6 ans. La condition est que l’enfant puisse être latéralisé.

2. Y-a-t-il des compétitions en Aïkido ? : Non ! Et il n’y en n’aura JAMAIS. Car, l’aïkido est avant tout une discipline de recherche (ou avec un sens profond philosophique). L’idée est d’atteindre la « victoire par la paix ». Donc, on ne cherche pas à gagner. D’ailleurs les aïkidokas disent partenaire (et non adversaire) pour désigner celui qui attaque.

On peut donc pratiquer la discipline librement et sans contrainte de compétition. J’ai l’habitude de dire que dans notre monde de compétition (de l’école jusqu’à la retraite), venir dans notre club au dojo leo LAGRANGE (les mardi – vendredi ou samedi matin) pour étudier cette discipline est comme un « oasis de paix ».

3. Que veut-dire Aïkido en français ?: Le terme est composé de trois idéogramme : Aï qui veut dire harmonie – ki Energie – Do Voie.

L’aïkido est donc la voie de l’harmonie de l’énergie. En soi, cette discipline martiale va donc au-delà de la recherche de l’efficacité. Elle répond à sa manière à la recherche pacifique aux conflits et de la violence en général. Loin d’être qu’une exclusivement pratique philosophique, l’Aïkido reste dans le concret et son efficacité peut-être redoutable a qui le pratique avec sérieux et maîtrise.

4. Est-ce que l’Aïkido développe la maîtrise de soi ? A moyen et long terme, la réponse est assurément oui. Il n’est pas rare qu’aux vues de mon expérience de professeur d’Aïkido à Parthenay, j’ai rencontré des élèves aïkidokas novices qui voulaient « apprendre à se défendre ». Avec le temps, leurs priorités ont tous changés. Et la question d’acquérir une meilleure maîtrise de soi est venue comme étant plus prioritaire dans leur recherche.

Nos grands maîtres disent :

« Que se sont nos propres conflits intérieurs non réglés qui engendrent un jour ou l’autre les conflits avec les autres. Quand on est en pax avec soi-même, on est en paix avec le monde qui nous entoure »

5. On vous vois pratiquer avec des bâtons ou des sabres de bois, pourquoi cela ? : La pratique de l’aïkido est très riche en techniques. Elle trouve sa source dans l’histoire des samouraïs. Il est donc évident que nous travaillons aussi les « armes ». Non pas pour les utiliser dans une situation de conflit (encore que nous avons des couteaux en bois, nommé Tanto qui reproduisent parfaitement des situations d’attaques et de techniques de désarmement comme en réel) et se retrouve dans la discipline.

Concrètement, beaucoup de mouvements et de techniques d’aïkido se retrouvent dans la genèse d’un mouvement de coupe ou de frappe réalisé avec une arme.

6. L’aïkido est-il efficace ? Oui, et même très efficace. Mais, pas à n’importe qu’elle condition. Il faut d’abord apprendre les techniques – et mon rôle d’enseignant du club de Parthenay est là pour cela -. Mais aussi assimiler dans son corps, ses réflexes, ses placements et déplacements l’ensemble de ces apprentissages.

Il faut un peu de patience pour arriver à les maîtriser et être un aïkidoka efficace.

7. Les enseignants sont-ils diplômés ? : Oui pour les deux. Elisabeth et moi sommes diplômés d’Etat. Les professeurs sont aussi gradés au niveau Ceinture noire 4ème Dan pour elle et 5ème Dan pour moi. Le club d’aïkido de Parthenay est aussi agréé par le Ministère jeunesse et sport.